Notification.requestPermission()

Note: Cette fonctionnalité est disponible via les Web Workers.

Contexte sécurisé

Cette fonctionnalité est uniquement disponible dans des contextes sécurisés (HTTPS), pour certains navigateurs qui la prennent en charge.

Note: Cette fonctionnalité n'est pas disponible dans SharedWorker

Note: Safari utilise toujours la syntaxe de function de rappel (callback ) pour obtenir l'autorisation. Lisez Utilisation de l'API Notifications pour un bon exemple de la fonctionnalité de détection et d'exécution du code le cas échéant.

La méthode requestPermission() de l'interface Notification demande l'autorisation à l'utilisateur pour l'origine actuelle d'afficher des notifications.

Syntaxe

La dernière spécification a mis à jour cette méthode avec une syntaxe basée sur une promesse qui fonctionne comme ceci:

Notification.requestPermission()
  .then((permission) => { ... })

Auparavant, la syntaxe était basée sur un simple rappel; cette version est désormais obsolète:

Notification.requestPermission(callback);

Paramètres

callback Facultatif Obsolète depuis Gecko 46
Une fonction de rappel facultative qui est appelée avec la valeur d'autorisation. Déconseillé en faveur de la valeur de retour de la promesse.

Retour

Une Promesse qui se résout en une DOMString avec la permission choisie par l'utilisateur. Les valeurs possibles pour cette chaîne sont:

  • granted
  • denied
  • default

Exemples

Supposons ce HTML de base:

<button onclick="notifyMe()">Notifie moi !</button>

Il est possible d'envoyer une notification comme suit - nous présentons ici un ensemble de code assez détaillé et complet que vous pourriez utiliser si vous vouliez d'abord vérifier si les notifications sont prises en charge, puis vérifiez si l'autorisation a été accordée pour l'origine actuelle d'envoyer des notifications, puis demander l'autorisation si nécessaire, avant d'envoyer une notification.

function notifyMe() {
  // Vérifions si le navigateur prend en charge les notifications
  if (!('Notification' in window)) {
    alert('Ce navigateur ne prend pas en charge la notification de bureau')
  }

  // Vérifions si les autorisations de notification ont déjà été accordées
  else if (Notification.permission === 'granted') {
    // Si tout va bien, créons une notification
    const notification = new Notification('Salut toi!')
  }

  // Sinon, nous devons demander la permission à l'utilisateur
  else if (Notification.permission !== 'denied') {
    Notification.requestPermission().then((permission) => {
      // Si l'utilisateur accepte, créons une notification
      if (permission === 'granted') {
        const notification = new Notification('Salut toi!')
      }
    })
  }

  // Enfin, si l'utilisateur a refusé les notifications, et que vous
  // voulez être respectueux, il n'est plus nécessaire de les déranger.
}

Nous ne montrons plus d'exemple en direct sur cette page, car Chrome et Firefox n'autorisent plus les demandes de notification des <iframe>s d'origine croisée, avec d'autres navigateurs à suivre. Pour voir un exemple en action, consultez notre exemple de liste de tâches (voir également l'application en cours d'exécution.)

Note: dans l'exemple ci-dessus, nous générons des notifications en réponse à un geste de l'utilisateur (en cliquant sur un bouton). Il ne s'agit pas seulement d'une bonne pratique - vous ne devriez pas envoyer de spam aux utilisateurs avec des notifications qu'ils n'acceptent pas - mais les navigateurs suivants interdiront explicitement les notifications non déclenchées en réponse à un geste de l'utilisateur. Firefox le fait déjà depuis la version 72, par exemple.

Spécifications

Spécification Status Comment
Notifications API Standard évolutif Living standard

Compatibilité des navigateurs

BCD tables only load in the browser

Voir également